Sur le terrain

La Croix-Rouge Française aide chaque jour plus de 52.000 personnes
le 19 juillet 2005
Le tsunami de décembre dernier a fait près de 300.000 morts, il a entraîné le déplacement de 1,6 million de personnes et privé de moyens de subsistance des millions d’habitants de l’Asie du Sud et de l’Afrique de l’Est. Plus de 22.000 volontaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ont été engagés dans des efforts de sauvetage et d’assistance en faveur de plus de 730.000 sinistrés. Point sur les programmes mis en oeuvre.

 
La Croix-Rouge Française mène des actions au Sri Lanka, en Indonésie, aux Maldives, en Thaïlande, Birmanie et Inde. Au lendemain du tsunami, elle a envoyé des équipes d’urgence composées de logisticiens, médecins, infirmiers, ingénieurs eau... Aujourd’hui, une trentaine de délégués se trouvent sur place gérant des opérations entrées dans la phase de post-urgence et de reconstruction. Ce sont plus de 52.000 personnes qui bénéficient chaque jour de distributions d’eau potable et plus de 50.000 personnes qui bénéficieront des programmes de reconstruction dans les mois à venir. L’association a mis en place un plan d’action visant à soutenir les rescapés du tsunami durant les cinq années à venir au moins. Le plan comprend des programmes de relèvement tels que la construction d’habitations et de centres sociaux, la remise en état et la modernisation de dispensaires et d’hôpitaux, la réhabilitation des réseaux d’approvisionnement en eau et des systèmes d’assainissement, un soutien matériel et des activités de formation en faveur des paysans, des pêcheurs et des artisans locaux, des programmes de soutien psychosocial, ainsi que le renforcement des capacités de premiers secours et d’intervention en cas de catastrophe des employés et des volontaires de la Croix-Rouge de la région.

AU SRI LANKA
Production et distribution d’eau dans le district d’Ampara - 17.2 ko
Production et distribution d’eau dans le district d’Ampara
 
Aujourd’hui la CRF est présente à Colombo et dans les districts d’Ampara et de Galle. Dans le district d’Ampara, à Kalmunaï la CRF produit 100.000 litres d’eau potable par jour, ce qui permet d’approvisionner quotidiennement 10.000 personnes grâce aux rotations de camions dans les camps de réfugiés. A Batticaloa et Ampara, 1500 puits individuels sont par ailleurs en cours de réhabilitation. 7500 personnes sont directement touchées. La CRF participe aussi au plan national de réhabilitation et de reconstruction de 1000 maisons (dont 325 sur Ampara) et 3 infrastructures de santé à Galle. Par ailleurs, des partenariats avec les ONG Solideal et Solidarités ont été signés pour la reconstruction de maisons et d’écoles entre Matara et Galle (10.000 bénéficiaires), pour la relance de la pêche (4700 bénéficiaires) et pour l’accompagnement familial et le soutien psychosocial des victimes.

EN INDONESIE
Aujourd’hui sur l’île de Sumatra la CRF travaille à Meulaboh, Banda Aceh, Sigli, Medan et Djakarta et sur l’île de Nias.
A Nias, la CRF traite et distribue 160.000 litres d’eau par jour dans la ville de Gunungsitoli (Est de l’île) pour 16.000 bénéficiaires. En parallèle, elle réhabilite la ligne d’eau potable de Gunung Sitoli pour desservir l’hôpital. Dans les villages, des captages d’eau de source sont en cours pour remplacer progressivement les distributions par camions citernes. Par ailleurs, des évaluations sont en cours pour la reconstruction du village de Somi (côte Est) prenant l’ensemble de la réhabilitation et reconstruction (maisons, écoles, marchés) ainsi que la reconstruction de 8 marchés communautaires dans 8 villages pour 200 à 250 marchands.

Des unités d’eau à Sigli - 37.7 ko
Des unités d’eau à Sigli
 
A Sigli, 260.000 litres d’eau sont traités et distribués chaque jour sur 45 points de distribution (camps de réfugiés) pour 26.000 personnes. D’autre part, 2070 personnes vont bénéficier de la réhabilitation de 340 hectares de parc piscicole. Plusieurs micro-projets de relance économique dans les secteurs alimentaire, de la pêche et de l’artisanat, bénéficiant à 2000 personnes, sont en cours de réalisation. Enfin, 10 écoles, 5 centres de santé, 17 dispensaires et 550 maisons sont en cours de réhabilitation et de reconstruction. Dès septembre, un programme de formation à l’hygiène et aux premiers secours sera entrepris dans les écoles et dans les camps.

A Meulaboh, l’action de la Croix-Rouge Française est concentrée sur la santé et l’hygiène avec des programmes de formation du personnel médical local et la gestion des déchêts à l’hôpital central.

AUX MALDIVES
Un délégué CRF face au plan de reconstruction de l’île de Gan - 21.3 ko
Un délégué CRF face au plan de reconstruction de l’île de Gan
 
L’atoll de Laamu (25 îles), a été fortement touché par le tsunami : 22 morts et 3 disparus, près de 1500 sans-abri. C’est là que la Croix-Rouge Française a décidé d’intervenir, plus précisément sur l’île de Gan, l’une des plus grandes de l’archipel, peu touristique, elle est essentiellement composée d’une communauté de pêcheurs. La CRF participe au plan national de reconstruction de plus de 500 maisons, un hôpital, une école et des infrastructures routières.



EN THAILANDE
Un programme de reconstruction de maisons et de construction de bateaux est en cours. Par ailleurs, la CRF parraine la scolarité de 25 enfants et va acheter 4 ambulances médicalisées pour renforcer les capacités d’intervention de la Croix-Rouge thaïlandaise.

EN BIRMANIE
La Croix-Rouge Française soutient un programme de la FICR afin de reconstruire l’école primaire dans le village de Chaungwa accueillant 150 élèves. Il s’agit de la réhabilitation du système d’approvisionnement en eau et de l’équipement scolaire.

EN INDE
L’action de la Croix-Rouge française passe par des partenariats avec les acteurs locaux via des associations indiennes. 7 partenariats ont été signés dans les domaines d’activités suivants : Reconstruction de maisons pour 250 familles soit 1250 personnes et relance de l’outil de travail dans le secteur pêche pour 9000 persones - avec Gandeepam
Reconstruction de maisons pour 160 familles de pêcheurs - avec SOS Village
Eau et assainissement, matériel d’hôpital pour 440 familles - avec Volontariat
Education, Santé, reconstruction, support économique pour 15 villages et 3 écoles - avec AID
Construction d’une école professionnelle pour 120 élèves - avec Enfants du Monde



   
Recherche   
 
Articles précédents
 
   
 
 
Bilan des actions, 4 ans après
 
Pour tout savoir sur les actions et les projets de la Croix-Rouge française, 4 ans après le tsunami, cliquez ici