Maldives

Les Maldives, 6 semaines après le tsunami
le 14 février 2005
Lors de son passage dans le pays les 5 et 6 février, le Président de la Croix-Rouge Française, Jean-François Mattei, a signé avec les autorités locales un accord prévoyant un programme de reconstruction à hauteur de 15 millions d’euros. Rappel des faits aux Maldives, pays profondément meurtri par la tragédie du 26 décembre ; pays oublié de la solidarité internationale.

L’archipel des Maldives a peu fait parler de lui après le 26 décembre. La centaine de décès comptabilisée (pour 300.000 habitants) dans le pays paraît en effet très en deça des bilans désastreux du Sri lanka et, surtout, de l’Indonésie. Il se trouve pourtant que le territoire entier a été submergé quand la vague a déferlé. Aux Maldives, 80% des sols et 30% des habitants ont été touchés. Les deux prochaines récoltes sont compromises (salinité des eaux) et il faudra des années pour reconstituer la flotte des petites embarcations. Quant au tourisme (74 % du PIB), il faudra attendre que les 20 stations endommagées soient réhabilitées... Enfin, le pays compte 20.000 personnes déplacées.

Contrairement à une idée répandue (clichés sur les hôtels de luxe et les paradis pour touristes), les Maldives ont un indice de développement humain inférieur à des pays comme Cuba, la Bulgarie ou... le Sri Lanka. Un rapport de la CNUCED de 2004 le classe d’ailleurs dans la catégorie des « pays les moins avancés ». Les Nations Unies ont lancé un appel à contributions de plus de 60 millions de dollars pour les Maldives : il n’a été couvert que pour moitié. Parce que la Croix-Rouge Française n’opère pas de distinction entre les victimes, elle s’engage auprès de communautés fragilisées par le séisme. La CRF a signé avec les autorités du pays un accord visant un programme de reconstruction global dans l’atoll de Laamu qui comprend :
-  Plus de 500 maisons
-  Un hôpital
-  Une école
-  Des infrastructures de base
-  Un programme de relance économique.

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un programme lancé par le gouvernement intitulé « 80 Safe Islands », qui propose à la population de se regrouper sur les mêmes îles, afin de concentrer les constructions de maisons, d’infrastructures publiques, mais aussi le montage de barrières anti-vagues... Plus de 3000 personnes sont concernées par ce programme.

Les Maldives en chiffres source : PNUD
Capitale : Malé
Population : 300.000 habitants
Mortalité infantile : 58 (pour mille)
Espérance de vie : 67.4 ans
PNB en milliards de dollars : 0,32
Indice de développement humain : 0.752 (84ème rang mondial)



   
Recherche   
 
Articles précédents
 
   
 
 
Bilan des actions, 4 ans après
 
Pour tout savoir sur les actions et les projets de la Croix-Rouge française, 4 ans après le tsunami, cliquez ici