Communiqués

Tsunami, quatre ans après
le 18 décembre 2008

Après quatre ans d’engagement et 156 projets menés dans 7 pays qui ont contribué à aider 1 million de personnes à retrouver une vie digne, la Croix-Rouge française, première bénéficiaire de la générosité des Français pour le tsunami, annonce la fin de sa mission dans les pays touchés par la catastrophe.

Depuis 4 ans, la Croix-Rouge française s’emploie à aider les personnes victimes de la tragédie du 26 décembre 2004 à reconstruire leur vie (en Indonésie, au Sri Lanka, en Inde, en Thaïlande, aux Maldives, au Myanmar et en Tanzanie). Cette action arrive à son terme.

L’approche du 4e anniversaire du tsunami constitue une dernière occasion de prendre la parole sur une catastrophe et une mobilisation sans précédents. La Croix-Rouge française dresse le bilan de 4 années d’actions ininterrompues, rend des comptes sur l’utilisation des dons et tire les enseignements d’une situation qui a fait bouger les repères de l’action humanitaire internationale.

Les 156 projets engagés pendant ces quatre années sont pour la plupart achevés ou arriveront à leur terme d’ici juin 2009. Ces quatre ans d’effort humanitaire qui ont mobilisé des centaines de volontaires, grâce aux 112,5 millions d’euros collectés, ont permis d’apporter une aide à plus d’un million de personnes, leur permettant ainsi de retrouver des conditions de vie décentes et dignes dans une logique d’action à effets durables.

Après les opérations d’urgence et de post-urgence, les équipes de la Croix-Rouge française ont mené à bien :
-  dans le domaine de l’habitat, la construction de plus de 4 300 maisons offrant la capacité de reloger près de 25 000 personnes ;
-  dans le domaine de l’éducation, la construction de 56 écoles permettant ainsi la re-scolarisation de centaines enfants ;
-  dans le domaine de la santé, la réhabilitation ou la reconstruction de 70 structures de santé ;
-  dans le domaine de la prévention et de préparation aux catastrophes, la mise en place de projets et de programmes innovants ;
-  la Croix-Rouge française a également contribué à relancer économiquement plus de 50 000 personnes par le commerce, l’artisanat ou la pêche et approvisionner en eau plus de 200 000 personnes.

Une fois tous les programmes achevés, la Croix-Rouge française aura dépensé plus de 110 millions d’euros (ce qui représente plus de 98 % des dons collectés par l’association) et ainsi contribué de façon importante à la couverture des besoins. Les fonds placés pendant le temps nécessaire au déploiement des projets ont généré des intérêts à hauteur de 8,3 millions d’euros. Compte tenu du niveau de couverture des besoins dans la zone touchée par le tsunami, cette somme sera utilisée pour mener des actions d’urgence et de long cours insuffisamment financées : aide aux victimes des cyclones en Haïti, activités de préparation de la réponse aux catastrophes dans la région des Caraïbes, programmes de santé, d’eau et d’assainissement en Afrique, fonds d’urgence d’1 million d’euros pour les crises non financées.

Au nom des familles frappées par la catastrophe mais qui ont retrouvé des conditions de vie décentes et au regard de la tâche accomplie en 4 ans grâce à la confiance des particuliers, entreprises, collectivités publiques et des médias, la Croix-Rouge française exprime ses plus sincères remerciements.

Télécharger le dossier de presse - 1.6 Mo

Télécharger le dossier de presse



   
Recherche   
 
Visionner une vidéo
 
Tsunami, 5 ans après
Cinq ans après le tsunami, la Croix-Rouge française termine sa mission : 157 projets dans sept pays. Une vidéo exceptionnelle sur ces cinq années d’efforts.
 
 
 
Bilan des actions, 4 ans après
 
Pour tout savoir sur les actions et les projets de la Croix-Rouge française, 4 ans après le tsunami, cliquez ici
 
 
 
Communiqués