Indonésie

95% des maisons reconstruites
le 18 décembre 2008
95% des maisons ont été reconstruites en 4 ans, sur les 800 km de côtes dévastées et 120.000 maisons détruites.

Bilan par type d’actions

- Réhabilitation : réhabilitation, reconstruction et rééquipement de 29 structures de santé dont 28 terminées. La taille de ces structures varie du dispensaire de village à l’annexe d’hôpital. Environ 140.000 personnes concernées par ces projets.

- Education : 11 structures scolaires terminées, soit environ 4.000 élèves bénéficiaires.

- Eau et assainissement : 20 projets clôturés : installation de stations de traitement d’eau potable, production et distribution d’eau, forages, points d’eau collectifs, raccordements de puits à des maisons, raccordements aux réseaux d’eau potable pour 800 maisons, en coopération avec la compagnie des eaux nationale (PDAM), gestion des déchets médicaux et non médicaux, prévention des risques sanitaires, promotion à l’hygiène de personnels médicaux. Sans oublier l’aide dans des camps de déplacés à Sigli et à Meulaboh : approvisionnement en eau, réfection des drainages, gestion déchets, restauration des structures d’assainissement.

- Construction : 683 maisons construites. 3.596 personnes relogées

- Relance économique : les 7 projets de relance économiques sont clôturés : 4 marchés, 175 bassins piscicoles, 40 commerces, 25 carrelets jermai de pêche, 55 bateaux de pêche, 2 programmes pour 259 fabricantes de nattes tikar, et 2 autres pour 169 fabricantes de chips traditionnelles krupuks. Environ 2.800 personnes aidées.

- Réduction des désastres : renforcement de la capacité nationale de réponse à l’urgence par le projet Bakornas via la Croix-Rouge indonésienne à Djakarta, en cours jusqu’à l’automne 2009.



   
Recherche   
 
Visionner une vidéo
 
Tsunami, 3 ans après : reconstruction
Près de 5000 maisons seront reconstruites dans les pays affectés par le tsunami, d’ici fin 2009. En trois ans, plus de 3000 habitations ont été bâties, permettant aux populations sinistrées de retrouver une vie sociale et familiale normales.
Tsunami, 3 ans après : eau et assainissement
L’accès à l’eau potable a été la première priorité de la Croix-Rouge après le tsunami. Aujourd’hui, les volontaires finalisent la mise en place de solutions pérennes : canalisations, forages, châteaux d’eau, raccordements aux habitations...
 
 
 
Bilan des actions, 4 ans après
 
Pour tout savoir sur les actions et les projets de la Croix-Rouge française, 4 ans après le tsunami, cliquez ici
 
 
 
Articles précédents